cuve-assainissement

Assainissement entreprise

Une entreprise est un lieu de travail qui utilise inévitablement de l’eau pour la production ou pour les besoins d’hygiène des salariés. Comme les conditions d’hygiène d’une entreprise sont très réglementées, le traitement des eaux usées est une obligation qui doit être abordée avec la plus grande attention. Aussi, est-il important de faire systématiquement appel à un professionnel agréé pour l’assainissement entreprise. Dans ce domaine, le professionnel se charge de traiter les eaux usées c’est-à-dire les eaux utilisées pour la production ou la fabrication de produit et les eaux-vannes issues des toilettes et des douches collectives. Bien entendu, il s’occupe également de l’évacuation des eaux pluviales qui proviennent des toitures et les eaux de ruissellement qui nécessitent un traitement spécifique. Généralement, une entreprise doit disposer de son propre système d’assainissement. Cela entre ainsi dans le cadre des travaux d’assainissement non collectif qui se fait grâce à une fosse septique ou fosse toutes eaux. Son installation requiert une étude de sol à la charge de l’entreprise. Cette dernière doit donc assurer le contrôle et les diagnostics pour vérifier le bon fonctionnement de la filière en place et entretenir son installation et s’assurer de sa fiabilité tout en veillant à sa conformité. Lors de l’intervention du professionnel pour l’assainissement entreprise, il procède à différents dispositifs pour assurer l’assainissement et le traitement des eaux usées. Dans le but d’épurer l’eau, il doit d’abord effectuer un prétraitement qui consiste à utiliser des bactéries anaérobies ou sans oxygène. Ensuite, il utilise des bactéries aérobies, c’est assavoir avec oxygène pour le traitement en lui-même. Toutefois, certains professionnels choisissent d’appliquer des dispositifs qui sont à la fois prétraitement et traitement, comme le cas des micro-stations.

Vidange fosse septique Nice

La vidange fosse septique Nice doit obligatoirement passer par un professionnel, plus précisément par un vidangeur agréé. Ce professionnel est donc une entreprise spécialisée ou agréée par la préfecture ou encore le Service Public d’Assainissement Non Collectif ou SPANC. L’opération se fait en moyenne tous les 4 ans. En règle générale, elle doit être réalisée lorsque le volume total des boues atteint 50 % du volume total de la fosse. Si le niveau de la boue est supérieur à cette proportion, il y a de forts risques de s’exposer à l’apparition d’odeurs nauséabondes. Après la vidange, le professionnel laisse un peu de boue au fond de la fosse qui permettra de réactiver immédiatement le traitement des eaux car celle-ci contient en effet les bactéries d’épuration. Enfin, la fosse doit être rapidement remise en eau afin d’éviter la compression du sol. La fosse doit alors être régulièrement entretenue en nettoyant de manière périodique le dégrilleur qui retient les déchets solides, en vérifiant l’état du préfiltre qui retient les particules de boue et évite le colmatage de l’installation tous les 2 à 3 mois et en nettoyant le bac dégraisseur au moins tous les 6 mois. Le tarif du service varie alors selon le type d’installation. Pour avoir un prix détaillé afin de prévoir votre budget, n’hésitez pas à consulter un site spécialisé pour effectuer une demande de devis gratuit.

Bureau d’études d’assainissement non collectif

Avant d’entamer des travaux d’assainissement entreprise, il est indispensable d’établir une demande d’analyse des sols et de la topographie auprès des SPANC en passant par un bureau d’études d’assainissement non collectif. Ce dernier va donc réaliser l’étude de sol et l’étude de conception d’une filière d’assainissement adaptée. L’étude de sol est un passage obligatoire avant tout choix de dispositif d’assainissement non collectif. Elle comprend donc le relevé topographique, l’analyse du sol en relevant sa texture et sa perméabilité, sa profondeur mais aussi la présence de roches, l’analyse hydrogéologique pour noter la présence d’eau ou de nappe phréatique et enfin le relevé de l’existant, c’est-à-dire les limites du terrain, les sorties des eaux usées, la présence d’arbres ou de puis. À l’issue de cette étude, le bureau d’étude préconise une ou plusieurs filières d’assainissement les plus adaptées. Vous verrez donc en principe dans le devis du bureau d’étude l’étude de sol, l’étude de sol et préconisation et l’étude de sol et dimensionnement. À ce sujet, certains SPANC imposent une liste de bureaux d’études pour faire l’étude de sol ou de conception. Le type d’étude sera alors à convenir avec le bureau d’étude.

Articles de la même catégorie :